La revue
Un lien avec les MS et avec La Salette

Service Abonnement

Accueil > Vocations > L’amour dans la famille

L’amour dans la famille



« Amoris Laetitia », l’exhortation du pape François sur l’amour dans la famille, est la conclusion ouverte des deux synodes sur le même thème, convoqués par François en 2014 et 2015.

.

Article tiré de la revue : Les Annales de La Salette n° 256 – janvier-février 2017 p.14 et 15

.

Dieu Amour

François fait référence à « L’hymne à l’Amour » de saint Paul dans sa Première Lettre aux Corinthiens (13, 1-7). A relire ! Il est vrai que Paul, dans cet hymne n’évoque pas le mariage humain, mais son Incarnation dans notre humanité sous le mot ’Amour’, c’est en fait Dieu que Paul décrit : « Sans l’Amour, sans Dieu, je ne suis rien ! » Cela ne touche pas qu’au mariage ou à la famille, lieu d’apprentissage du savoir-vivre, du service, de la patience, du partage, mais à toute la réalité humaine, sur tous les terrains de la vie !

.

La Joie de l’Amour

Le 19 mars 2016, jour de la Solennité de Saint Joseph, le pape François offrait à la réflexion de l’Église toute entière son exhortation apostolique « Amoris Laetitia », la Joie de l’Amour.

.

Qui d’entre nous n’est pas en relation avec une famille, un ménage ou un couple en difficulté ? On parle beaucoup, aujourd’hui, de familles « décomposées », ou « recompo¬sées ». Nous connaissons tous des personnes divorcées, ou divorcées ayant contracté une autre union ; nous sommes tous au coeur du débat autour du « mariage-pour-tous »...

.

La famille, coeur de la vie

Nous savons que la famille est le lieu de naissance, de mise au monde de notre humanité : mise au monde des enfants, mais aussi celle des parents... La question, - les questions ! – abordées par les synodes sur la famille et « La Joie de l’Amour » sont donc centrales pour notre recherche de sens en tant que croyants, mais aussi, tout simplement comme humains. François fait souvent référence à l’Évangile, un Évangile acculturé qui peut toucher tout être humain dans sa recherche de vie en abondance.

.

Acculturation

Le Pape nous invite donc à une réflexion approfondie et non pas à une simple répétition de principes. Il s’agit en fait de bien prendre en compte la réalité vécue : « Tous les débats doctrinaux, moraux ou pastoraux ne doivent pas être tranchés par des interventions magistérielles »... « Dans chaque pays ou région, peuvent être cherchées des solutions plus acculturées, attentives aux traditions et aux défis locaux. Car les cultures sont très diverses entre elles et chaque principe général a besoin d’être acculturé, s’il veut être observé et appliqué » (§3). Ce principe d’acculturation se révèle très important jusque dans la manière de voir, d’analyser et d’exprimer les problèmes. Au-delà des questions dogmatiques bien définies par le Magistère de l’Église, ces problèmes ni les solutions ne peuvent être « mondialisées ». Pour François, il faut absolument sortir de l’opposition stérile entre l’attente agitée du changement et l’imposition pure et simple de normes abstraites. Il s’agit de tenir compte de la réalité sans, non plus, donner dans le n’importe quoi !

.

Jésus proche de nos fragilités

Mais tenir compte de la réalité évite de s’accrocher à « un idéal théologique du mariage trop abstrait, presque artificiellement construit, loin de la situation concrète et des possibilités effectives des familles réelles ». La vie amoureuse, le mariage, la vie en famille sont « un chemin dynamique de développement et d’épanouissement ». Il ne suffit pas de ne se concentrer que « sur des questions doctrinales, bioéthiques et morales, sans encourager l’ouverture à la grâce ». Mariage et famille ne sont pas des réalités désincarnées : « Nous sommes appelés à former les consciences, mais non à prétendre nous substituer à elles. » Certes, Jésus proposait un idéal exigeant mais « ne renonçait jamais à une proximité compatissante avec les personnes fragiles comme la Samaritaine ou la femme adultère ! » (§38).

Bernard GAIDIOZ ms

.

Adresse du site officiel pour télécharger le texte complet d’Amoris Laetitia : http://w2.vatican.va/content/france... .

Regard ouvert

François s’est beaucoup inspiré des réflexions de ces deux Synodes ainsi que d’autres documents de Jean-Paul II et de Benoît XVI. Il reprend les catéchèses qu’il a prononcées sur la famille. Le Pape a également puisé dans la réflexion des Conférences épiscopales du monde entier, porteuses des cultures dans lesquelles elles sont enracinées. Il ose citer des personnalités bien connues, pas forcément catholiques, telles que Martin Luther King. Il évoque même le film « Le Festin de Babette » pour illustrer ce qu’est la gratuité de l’amour !

Haut de page
Calendrier

L’amour dans la famille

« avril 2017 »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
 


Voir tous les évènements

Rechercher